Alès

LE PLAN DE ALES

Lire plus de publications sur Calaméo
VOIR LES COMMERCES D’ALES
VILLE DE ALES

ales

Hôtel de Ville : place de l’Hôtel de Ville
tel. 04 66 56 11 00 (standard)  N° Vert 0 800 540 540
www.alescevennes.fr
Sous-Préfecture  :  Tél. 04 66 56 39 39
Office de Tourisme :  Tél : 04 66 52 32 15  – Fax : 04 66 52 57 09
La Poste : Tél : 04 66 54 63 00
G
endarmerie: Tél: 17
Sapeurs Pompiers: Tél: 18
Samu: Tél: 15

UN PEU D’HISTOIRE

ales histoire

Cité gallo-romaine sur la voie Regordane, de Nîmes à Moulins, Alès dut faire face aux invasions barbares. Mentionnée pour la première fois dans une charte de 1200, la ville prospéra grâce au commerce et à l’industrie. Place forte protestante au cours des guerres de Religion. En 1629, alors que le duc de Rohan animait la résistance protestante dans les Cévennes, Louis XIII vint assiéger la ville qui capitula au bout de neuf jours. Richelieu accorda alors aux protestants la paix d’Alès (ou grâce) qui leur retirait leurs places fortes, mais leur confirmait les garanties religieuses de l’édit de Nantes. Afin de combattre la religion réformée, Alès fut érigé en évêché de 1692 à la Révolution. Le 19ème apporta la prospérité à la ville, grâce aux mines de charbon et de fer. Autrefois orthographiée “Alais”, la ville ne prit son nom actuel qu’en 1926. Berceau de la famille Ramel, du docteur Plantier (un des fondateurs de la société scientifique et littéraire de cette ville), du poète Félix.
Vestiges préhistoriques et antiques
Grottes Bonnaud ou de l’Ermitage (paléolithique moyen). Oppidum de l’Ermitage , protégeant l’habitat pré-romain (restes abondants) : habitat du 11ème av. J.-C.
Architecture civile
Ancienne citadelle, dite Fort Vauban*, 17ème : bastions, échauguettes, courtines, porte et pont d’accès (IMH). Ancien palais épiscopal 18ème (chambre de commerce). Ancien château du Colombier. Maisons 18ème rues Souberanne et de la Roque. Hôtel de ville* : façades et toitures . Campanile de l’ancien hôtel consulaire. Ancien collège, dit casernes Thoiras . Vestiges peu apparents de l’ancien château fort de Conillière 13ème. Vestiges de la courtine du château des Barons, poterne 12ème. Maison de Pont-Gisquet où Pasteur étudia la maladie des vers à soie. Statue de Pasteur, une des 2 en France (l’autre est à Dole). Château de Rochebelle

A visiter :
– Cathédrale Saint Jean – Fort Vauban – La Tour Vieille
– La Colline de l’Ermitage
– Mine Témoin (galerie de charbon)
– Musée Pierre-André Benoit (art contemporain et annexe de la Bibliothèque Nationale)
– Musée du Colombier (Archéologie et peinture classique)
– Musée Minéralogique et Paléonthologie de l’Ecole des Mines (minéraux et fossiles)
– Musée du Scribe – Musée du Jeu Ancien 1900-1960 – Musée de la Miniature

ales fort vauban

ales mines

ales tour vieille

Plan de la ville d’Ales  – Plan du Centre Ville